1000 € d’amende au producteur de vin Bio pour avoir refuser d’utiliser un pesticide

Depuis quarante ans, Emmanuel Giboulot gère en mode bio un vignoble de dix hectares en Côte-de-Beaune et en Haute-Côte de Nuits. Il n’utilise aucun pesticide, même naturel comme la pyréthrine. Au nom de ses principes, il a refusé en juin 2013, d’appliquer la consigne préfectorale : un traitement des vignes contre la cicadelle, l’insecte qui répand la maladie de la flavescence dorée. Son refus l’a conduit ce lundi, au tribunal correctionnel de Dijon, où une amende a été requise.

Le parquet a requis une amende de 1.000 euros, dont la moitié assortie de sursis. Le tribunal correctionnel de Dijon a mis son jugement en délibéré au 7 avril. "J’espère que ça permettra à notre profession d’essayer de développer des techniques alternatives, de façon à chaque fois que c’est possible de limiter l’usage des produits de traitement et des insecticides en particulier" a expliqué Emmanuel Giboulot, le viticulteur poursuivi à l’issue de l’audience. Propos repris sur le site de France Info.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.