Changement climatique : Les vignobles du bordelais et de la vallée du Rhône menacés dès 2050

Changement climatique : une étude américaine diagnostique la fin du vignoble bordelais dès 2050

Une nouvelle étude américaine, parue dans la non moins célèbre revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) fait état d’une réduction de plus de 65% des surfaces viticoles en Europe à l’horizon 2050. En cause, le réchauffement climatique.

- Premier point de blocage, le climat va-t-il se réchauffer ?

 le climat va-t-il se réchauffer ? 2013 devrait marquer un point d’inflexion, car le nombre d’études indiquant que nous allons plutôt vers un refroidissement du climat devrait être plus nombreuses que celles diagnostiquant l’inverse. Pourquoi ? Si les mesures scientifiques sont indiscutables, les interprétations effectuées, elles, sont totalement discutables.

Ainsi, les données vérifiables sont la fonte de la banquise aux pôles, la hausse du niveau des mers, ainsi que la fonte des glaciers dans les montagnes les plus élevées. Par contre, compte-tenu de notre peu d’historique des données concernant les températures, à l’échelle d’une planète, constater une hausse de la température de la planète reste une erreur de raisonnement. L’échantillon de température (une centaine d’années) n’est pas représentatif d’une évolution climatique.

Une idée rationnelle pourrait laisser à penser que la température globale sur la terre augmente, expliquant ces phénomènes de fonte des glaciers, oui, mais ce n’est pas la seule explication possible !

Des études plus récentes montrent que ce sont les vents qui changent effectivement de courants. Ainsi, ces derniers, sous l’influence d’un changement climatique évident, ont modifié les courants marins, ramenant ainsi les courants chauds vers les pôles, provoquant la fonte de la banquise. Ces chercheurs penchent davantage pour un refroidissement climatique et non un réchauffement. Ils s’appuient à leur tour sur des données tout aussi discutables, la courbe de température de ces 10 dernières années ! Un record de froid ayant eu lieu dans tout l’hémisphère nord.

- Second point de blocage : une méconnaissance du vignoble

Changement climatique : Les vignobles du bordelais et de la vallée du Rhône menacés dès 2050 Penser qu’un réchauffement climatique va rayer de la carte des vins la région de [a[Bordeaux]a], c’est juste très amusant. La vigne résiste terriblement bien face à la chaleur. Avec un cépage adapté, les espagnols réalisent des vins de qualité dans la région de Séville. Et c’est justement, d’après les simulations sur le réchauffement climatique, le client qu’il devrait faire dans la région de [a[Bordeaux]a] dans les années 2050.

- Réchauffement climatique : et ailleurs dans le monde ?

Les terroirs du Chili, de Californie, d’Australie et des régions d’Europe méridionale vont être les plus touchés par ces changements. A l’inverse, l’Europe du nord, le nord des Etats-Unis ou la Nouvelle-Zélande pourraient devenir d’importants producteurs de vin. Les viticulteurs des régions traditionnelles pourront tenter de ralentir le processus en plantant des vignes plus en altitude, où il fait plus frais, en cultivant des cépages plus résistants ou en recourant à des méthodes d’arrosage. Mais les chutes de précipitations et les éventuelles périodes de sécheresse seront vraisemblablement trop importantes pour continuer à cultiver de la vigne dans bon nombre de ces régions traditionnelles.

Qui vivra verra...