L’empire du milieu s’installe dans le bordelais

Vignobles français sous giron chinois

Après le rachat du château Bellefont-Belcier (grand cru classé à Saint-Emilion) fin novembre par le groupe Wrang, l’établissement hong-kongais King Power, le king du duty-free, vient d’acquérir le Château Bernadotte, dans le vignoble du Haut-Médoc (200.000 bouteilles/an).

Depuis environ 5 ans, plus d’une trentaine de vignobles ont été rachetés par
des investisseurs chinois.

L’empire du milieu est le premier exportateur de Bordeaux avec 70 millions de bouteilles par an (10 % le production), logiquement les investisseurs souhaitent acquérir les étiquettes afin de supprimer les intermédiaires et engranger la maximum de gain.

Et pour cause, il faut savoir que la bouteille de vin se vend 10 fois plus chère arrivée en Chine.

Par ailleurs, l’œnotourisme est un axe de développement majeur pour les investisseurs, soit un potentiel de 10 millions de visiteurs par an pour un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d ’€ .

Le Saviez- vous ? Le terroir bordelais n’est pas la seule région qui attire les investisseurs étrangers. En août, le rachat d’un vignoble de Gevrey-Chambertin par Louis Ng Chi Sing (Macao) a été signé pour 8 millions d’€.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.