Les vignerons de Cheverny sont très dynamiques !

Vins fruités consacrant d’abord le plaisir de la dégustation et la convivialité, les AOC Cheverny et Cour Cheverny n’ont cessé de gagner leurs galons sur le terrain de la qualité, de l’innovation et de la reconnaissance.

Inaugurée il y a six ans, la Maison des Vins de Cheverny, qui jouxte le château, en est le plus bel exemple. Dédié à la dégustation avec ses 100 cuvées en libre-service, cet espace inédit, conçu dans l’ancienne forge du château, est porté par cet esprit collectif.

L’assemblée générale (qui vient d’avoir lieu) relate des chiffres en hausse. 88 000 visiteurs sur la saison 2013 avec 53 500 bouteilles vendues. D’ores et déjà ouverte pour la nouvelle saison, la Maison des Vins a de nombreux projets.

Des actions collectives

Pour 2014, l’innovation reste l’axe de la Maison des Vins avec un projet d’un nouvel espace interactif. En plus des salons avec des stands collectifs, les vignerons de Cheverny vont se lancer dans des événementiels de dégustations dédiées aux professionnels à Paris et également à l’étranger (la commission export peaufine actuellement les projets).

Des partenariats sont également mis en place comme par exemple avec le Marathon de Cheverny où plus de 1 800 personnes courent aux couleurs des vins ou encore le festival Jazz’in Cheverny.

Les festivités continueront par une fête des vendanges qui aura lieu le samedi 13 septembre où tous les vignerons seront présents pour faire déguster leurs vins. La soirée se terminera par un grand concert sur la place du Cheverny.

Des vins fruités

L’appellation Cheverny s’étend sur 24 communes. Les Cheverny blanc marient la fraîcheur aromatique du sauvignon à l’élégance du Chardonnay ou de l’Orbois.

Les Cheverny rouge et rosé allient la finesse et la rondeur du Pinot Noir à la fraîcheur du Gamay. Ce sont des vins souples et fruités, qui accompagnent de leurs saveurs des mets complexes, mais également simples et raffinés.

Produite par 11 communes, l’appellation Cour Cheverny présente l’originalité d’être réalisée à partir d’un seul cépage, le Romorantin. Il fut introduit par François 1er en 1519 et planté aux abords du château où vivait sa mère.

Uniques au monde, les Cour Cheverny, dont 52 % de la production est éco-certifiée, sont des vins blancs plutôt secs, notamment en 2013, qui se dégustent bien mieux après quelques années de garde.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.