Vendanges 2014 : une récolte en hausse attendue

"Après deux années de récoltes excessivement basses, on revient à quelque chose de plus normal (...). On part sous de bons auspices au démarrage de cette récolte", a déclaré Jérôme Despey, le président de la branche vins de FranceAgriMer, lors d’une conférence de presse à Montreuil.

La production est notamment attendue en hausse en Champagne. Elle devrait toutefois baisser dans le Languedoc-Roussillon, région qui fut touchée par la sécheresse au printemps puis par la grêle.

Les vignes ont profité de meilleures conditions météo après deux années calamiteuses, ce qui est "important pour la filière car les stocks étaient très bas, avec des tensions sur l’approvisionnement dans toutes les régions", a souligné M. Despey.

En outre, la qualité est au rendez-vous malgré les pluies de ces dernières semaines, selon lui.

"A ce jour il n’y a pas d’inquiétudes dans les différents bassins de production sur l’état sanitaire, qui est bien maîtrisé par les vignerons", assure-t-il.

Mais la météo des prochaines semaines peut encore venir modifier ces prévisions. Les vendanges viennent juste de commencer dans le Languedoc-Roussillon (Chardonnay, Sauvignon, Muscat), en Corse et dans quelques parcelles en Provence. Elles s’étaleront jusqu’en octobre.

La Champagne devrait voir sa production augmenter de 17% par rapport à la moyenne quinquennale, à 3,2 millions d’hectolitres, grâce à une météo favorable.

En Languedoc-Roussillon, elle devrait reculer de 8%, à cause d’un "printemps très chaud et sec suivi par des épisodes de grêle très importants dans l’Aude, l’ouest de l’Hérault et le Gard".

Dans le Bordelais, la récolte devrait revenir dans la moyenne quinquennale, à 5,5 millions, et rebondir de 40% par rapport à 2013, année désastreuse à cause de la grêle.

Ces prévisions, réalisées sur la base d’informations récoltées ces deux derniers jours auprès des professionnels, sont légèrement inférieures à celles publiées par le service statistique du ministère de l’Agriculture le 22 juillet (46,4 millions).

La moyenne sur 2009-2013 est d’environ 45,6 millions d’hectolitres.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.