Vignobles AOP : recul du marché foncier

Le prix moyen de l’hectare de terres agricoles libres a augmenté de 6,2% à 5.750 euros.

En revanche, les prix moyens dans les vignobles d’appellation d’origine protégée est resté stable à 131.600 euros l’hectare. L’hectare en Champagne a même baissé de 1%, après avoir flambé de plus de 20% en 2012, où il se négociait plus d’un million d’euros.

En 2012, le prix des vignobles AOP avait progressé de 13,5%.

Les vignes pour Cognac et Armagnac restent elles en hausse de près de 11%, à 39.000 euros l’hectare en moyenne, grâce à la demande du marché chinois en Cognac, explique la FNSafer.

Mais cette hausse ne devrait pas durer au regard du plongeon du marché du cognac haut-de-gamme en Chine,pénalisé par la politique anti-bling bling du gouvernement chinois qui presse ses hauts responsables à arrêter de s’afficher avec des bonnes bouteilles.

Les autres vignobles eux augmentent de 1,7% à 12.100 euros l’hectare.

Sur l’ensemble du vignoble, les transactions ont progressé de 2,6% seulement, "un des niveaux les plus faibles depuis 20 ans", souligne la FNSafer.

Sur les autres marchés, le prix de l’hectare de forêt a progressé de 1,6% à 3.990 euros l’hectare, avec des transactions en hausse de 1,8%.

Les maisons de campagne se sont elles adjugées à 162.000 euros en moyenne (-3%). Et les transactions ont progressé de 2,2%.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.